Plantes de jardin : des pesticides retrouvés dans presque tous les échantillons, voici le test. Mais sommes-nous sûrs que nos plantes de jardin (ou de terrasse) peuvent aider les abeilles ? Certaines plantes sont comme un aimant pour ces précieux insectes, mais des recherches récentes ont mis en évidence que certaines essences ornementales comme le tournesol, la lavande ou les jacinthes peuvent contenir des traces de pesticides très dangereux pour les abeilles.
Publicité

Plantes de jardin ou de terrasse : des pesticides retrouvés dans presque tous les échantillons, voici le test

Il vous est peut-être également arrivé, en toute bonne foi, d’acheter une plante à la pépinière ou au supermarché, sans savoir qu’il s’agissait peut-être d’un spécimen traité aux pesticides. À cet égard, les recherches menées par le BUND (en collaboration avec l’Austrian Global 2000), une organisation non gouvernementale allemande dont le nom social est la protection de la nature et de l’environnement, ont donné des résultats inquiétants. L’étude a attiré l’attention sur la présence possible de pesticides dans plusieurs dizaines d’échantillons de plantes ornementales achetées dans divers points de vente en Allemagne et en Autriche voisine. Les résultats ne sont pas du tout encourageants, voire catastrophiques. Presque tous les échantillons examinés (42) contenaient des pesticides, avec en moyenne un peu plus de 7 substances différentes trouvées dans chaque échantillon. Dans 40 pour cent des échantillons analysés, en particulier, des substances mettant en danger la survie des abeilles ont été trouvées . Les pesticides suivis étaient au nombre de 64. Parmi eux, onze sont hautement toxiques pour les abeilles. En substance, cette recherche montre que la plupart des plantes que l’on peut acheter dans les pépinières allemandes (on pourrait penser que la même chose s’applique également en Italie) peuvent s’avérer hautement toxiques pour les abeilles.

L’expert en pesticides

Corinna Hölzel, spécialiste des pesticides au sein de l’organisation BUND, déclare :Publicité La culture de plantes ornementales a des effets catastrophiques sur les abeilles et autres insectes. Les consommateurs veulent sauver les abeilles et arrêter la mort des insectes et achètent des plantes à fleurs annoncées par les détaillants comme étant respectueuses des abeilles. Le problème est que les plantes comme le tournesol, la lavande ou les jacinthes peuvent contenir des résidus de pesticides nocifs pour les abeilles. Les abeilles absorbent les toxines nocives pour les insectes via le nectar et le pollen, le sauvetage souhaité par les abeilles devient un piège venimeux. Pas seulement. Selon une étude du BUND, dans 40 pour cent des plantes contenant des substances hautement toxiques pour les abeilles, les pesticides trouvés ne sont plus autorisés dans l’Union européenne. A ce propos, Corinna Hölzel s’exprime sans diplomatie : « Le fait que des producteurs européens vendent aux pays du Sud des pesticides qui ne sont plus autorisés en Europe en raison du danger qu’ils représentent pour l’homme et l’environnement est scandaleux. Ils y sont utilisés par exemple pour la culture de plantes ornementales, mettent en danger les travailleurs et polluent l’environnement. Le cycle toxique prend fin lorsque les États membres de l’UE importent des plantes ornementales contenant de tels pesticides sans l’approbation de l’UE. Rappelons que déjà en 2021 Global 2000 et BUND avaient analysé des plantes « respectueuses des abeilles », vérifiant également la présence de pesticides nocifs. Les résultats de cette année 2022 nous disent que la situation ne s’est pas du tout améliorée. La seule façon pour nous, consommateurs, de véritablement défendre les abeilles est d’acheter uniquement des plantes cultivées de manière biologique et non traitées.Publicité